/ Cultures : Une résistance de fer pour sauver le pont Colbert de Dieppe

Une résistance de fer pour sauver le pont Colbert de Dieppe

Fulano /15 janvier 2016   

Solidarité - Culture


À Dieppe, il subsiste une exception architecturale, une sorte de jeu avec le métal qui semble sortie de l’imaginaire d’un Jules Verne ou du trait de Rob-Vel, le dessinateur de Spirou.
Cet objet architectural, c’est le pont tournant Colbert, le dernier de ce type en Europe, qui pivote sur lui-même en 90 s pour laisser passer les bateaux ou permettre aux Dieppois de circuler quotidiennement d’est en ouest dans la ville.
Mais voila, cet ouvrage de génie civil, contemporain de la tour Eiffel, du à l’Ingénieur des Ponts et Chaussées Paul Alexandre [1], attaqué par la rouille, est menacé de destruction. Le syndicat mixte du port de Dieppe, qui le gère, annonce sa volonté de remplacer ce monument par un ouvrage flambant neuf pour 11 millions d’euros, alors que sa rénovation est estimée entre 4 & 6 millions d’euros.


Sauver le patrimoine dieppois
Le Comité de Sauvegarde du pont Colbert, qui agit au quotidien pour conserver cet ouvrage incontournable du paysage urbain dieppois, milite également en faveur de son classement aux monuments historiques et au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
- Plus d’information et soutien sur le site du Comité de sauvegarde du Pont Colbert.
- Pour leur carte de vœux 2016, ils affichent une très belle citation de Isaac Newton… [2]







[1L’agrandissement du port de Dieppe (1881-1888) restera comme une œuvre majeure de Paul Alexandre (1847-1921) , avec le creusement d’un nouveau chenal qui modifiera significativement la morphologie du quartier populaire de pêcheurs du Pollet. Ces travaux comprenaient la construction d’un arrière-port, de deux nouveaux bassins en eaux profondes (le Bassin du Canada et le Bassin de Paris), d’une forme de radoub et surtout d’un nouveau pont tournant de type "Eiffel", à machinerie hydraulique. Toujours en activité en 2015, ce pont permit de traverser le chenal et de créer ainsi le premier axe routier transversal, la RN25, entre Lille et Le Havre. Paul Alexandre présenta son projet de pont ultra-moderne, et durable avant l’heure, à l’Exposition Universelle de 1900 et fut primé par une médaille d’Argent.

[2Carte de vœux 2016 du Comité de sauvegarde du Pont Colbert.
"LES HOMMES CONSTRUISENT TROP DE MURS ET PAS ASSEZ DE PONTS " Isaac Newton (1642-1727)