/ Luttes & vie syndicale : Soutien actif et financier à la grève reconductible à l’Holiday Inn (...)

Soutien actif et financier à la grève reconductible à l’Holiday Inn Paris-Clichy (porte de Clichy)

CNT-Solidarité Ouvrière /6 novembre 2017   

Droit du travail - Solidarité - Social


En grève depuis le 19 octobre, les femmes de chambre, les gouvernantes, les équipiers continuent leur mouvement. Soutenez-les en alimentant la caisse de grève ou en participant au piquet de grève chaque matin devant l’hôtel et aux actions de lutte !

Soutenir la lutte en participant à la caisse de grève en ligne : https://www.lepotcommun.fr/pot/0snu1eea

Ou directement à l’ordre de : CNT-SO du Nettoyage, mention soutien grévistes HEMERA. 4 rue de la Martinique 75018 PARIS
.............

Revue de presse :

- article du Parisien du 20/10/17

- article du Parisien du 31/10/17

- Article des"ateliers du CFJ"

- Brève du Figaro du 31/10/17

- Vidéo de l’Humanité du 31/10/17

- Article de l’Humanité du 02/11/17

.............

NON AUX MUTATIONS ARBITRAIRES !

Depuis son arrivée sur le site HOLIDAY INN, le 19 décembre 2016, la société HEMERA pratique le jeu de chaises musicales pour casser l’équipe en mutant sans motif les salarié(e)s les plus anciens.

Les agents de nettoyage exigent le respect des contrats de travail, y compris le respect des jours de repos.

La société HEMERA pratique toujours de la même façon, dès qu’elle reprend un hôtel. C’est évidemment, une exécution déloyale du contrat de travail.

Le Syndicat CNT-SO du Nettoyage exige que la gouvernante, Mme Salera OUAS, cesse de harceler les salarié(e)s, dont certains sont régulièrement en larmes.

L’hôtel HOLIDAY INN est directement responsable de cette situation, en passant des contrats avec une société qui ne respecte ni ses salarié(e)s ni le Code du travail.

La section syndicale revendique :
- le respect des contrats de travail ;
- l’augmentation des qualifications, donc des salaires ;
- le respect des accords de site passés avec l’ancienne société, sur la durée du travail ;
- le paiement de toutes les heures travaillées ;
- le versement d’une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l’hôtel ;
- l’attribution d’une prime de 13e mois, égale à 1/12e du salaire annuel ;
- la suppression de l’abattement de 8 % sur la base des cotisations sociales.


NON à toutes les mutations !
Respect de nos droits et de notre dignité !