/ Réflexions / Rencontres : Retour sur l’Affaire Durand : entretien avec Patrice Rannou

Retour sur l’Affaire Durand : entretien avec Patrice Rannou

Fabien D /13 novembre 2013   


Patrice Rannou vient de publier L’affaire Durand aux éditions Noir et Rouge. Il nous présente en quelques mots son travail, lié à l’histoire militante de sa ville, Le Havre.

Autre Futur : Peux-tu nous dire ce qu’est "l’Affaire Durand", pour le lecteur qui ne la connaîtrait pas ?

Patrice Rannou : Jules Durand, secrétaire du syndicat des charbonniers au Havre, a été accusé en 1910 d’être le « responsable moral » de l’assassinat d’un chef d’équipe, décédé au cours d’une bagarre d’ivrognes. Quelques semaines plus tôt, une grève des charbonniers avait éclaté. Ils revendiquaient une augmentation de salaire et s’insurgeaient contre l’utilisation de la machine Clarke, un engin moderne qui supprimait de nombreux emplois. Le chef d’équipe , Dongé, était non gréviste. Durand, libertaire connu pour son abstinence dans son milieu où l’intempérance est presque un mode de vie, a été alors accusé d’avoir fomenté cette rixe mortelle, en tant que responsable syndical. Une véritable machination s’est mise en place : campagne de presse, faux témoignages...

Le 25 novembre 1910, Durand est condamné par la cour d’Assises de Rouen à la décapitation. C’est le début de « l’Affaire Durand ». Suite à une importante mobilisation, sa peine est commuée en 7 années de réclusion, mais il finira sa vie dans un asile psychiatrique à Rouen car ces événements l’avaient détruit.

AF : Comment as-tu découvert cette histoire et depuis quand travailles-tu vraiment sur ce sujet ? Je me souviens que tu avais déjà publié une brochure en 2010 (L’affaire Durand, éditions CNT-RP). Qu’apporte de plus ce nouveau livre aux éditions Noir et Rouge ?
As-tu l’impression que ce travail de mémoire auquel tu contribues porte ses fruits, dans la région du Havre mais aussi au-delà ?

PR : Je travaille sur le sujet depuis 1993, soit une vingtaine d’années. L’Affaire Durand s’inscrit dans l’histoire du syndicalisme révolutionnaire au Havre et aussi de l’anarchisme.

Ce qui est nouveau dans le livre par rapport à la brochure que tu mentionnes, c’est la moisson de renseignements sur la presse réactionnaire (locale et nationale) que j’ai récoltée, les articles de l’Humanité et ce qui est souvent occulté : la presse syndicale havraise, notamment Vérités et les journaux anarchistes : le Libertaire, Les Temps Nouveaux... On y trouve aussi une iconographie originale et des informations sur les procédés de l’État et du patronat pour freiner la propagation des idées libertaires... J’y expose également les points de vue de Jaurès et d’Yvetot (syndicaliste révolutionnaire et libertaire), en particulier sur leur vision de la démocratie.

Le travail porte ses fruits : création d’une association des Amis de Jules Durand bien que je n’y sois pas adhérent, colloque au Havre les 13 et 14 novembre. Les plaidoiries des avocats sortiront bientôt grâce au Groupe d’Études Sociales du Havre....D’autres initiatives seront prises...surprises.

Propos recueillis par Fabien Delmotte

L’affaire Durand, éditions Noir et rouge, 2013.

Prix : 11 euros 50. Commandes possibles en écrivant à : julesdurand.lehavre@gmail.com, auprès des Éditions Noir et Rouge à Paris ou dans les librairies du Havre.