/ Réflexions : Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de la "guerre au vivant", samedi 24 (...)

Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de la "guerre au vivant", samedi 24 février, impasse Crozatier.

Imbert Robert /8 février 2018   

Réflexions - Culture


Samedi 24 février, à partir de 14h. se tiendra au 8, impasse Crozatier, 75012 Paris (Métro gare de Lyon -lignes 1 et 14- et Faidherbe-Chaligny -ligne 8-), un atelier sur le thème  :

Quels sont les murs auxquels se heurte la critique intellectuelle ou militante et qui minent les possibilités de naissance d’un salutaire mouvement de masse ?


Nous appuyant sur le dernier livre de Jean-Marc Royer, "Le monde comme projet Manhattan" [1], et en présence de son auteur, nous tenterons de cerner les obstacles auxquels se heurtent tous ceux qui face à la "guerre au vivant" menée par le capital tentent de lutter contre lui et visent son abolition.



Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Hiroshima et Nagasaki, sont choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, il réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.