Pour l’intelligence des poètes

24 novembre 2019 - Zavally

Alors que la revue NOTO fêtera ses cinq ans en avril 2020, l’aventure éditoriale se poursuit avec la publication d’un premier livre, « Pour l’intelligence des poètes », issu des chroniques – revus, corrigés et additionnés d’inédits pour cette édition –, de Françoise Frontisi-Ducroux publiées dans la revue.

Pourquoi les méduses portent-elles le nom de Méduse ? En quoi l’anthologie a-t-elle tout à voir avec des couronnes de fleurs ? Le délogement d’Éole, maître des vents, est-il une explication au changement climatique ? Françoise Frontisi-Ducroux retrace l’évolution sémantique des mots et fait apparaître, en jouant avec eux, dans leurs métamorphoses, les mythes et les légendes grecs.
Les textes de ce livre forment le modeste argument d’une politique : l’indispensable projet de continuer à célébrer les mythologies et les faire vivre pour assurer l’avenir de notre imaginaire.

Helléniste, sous-directrice honoraire au Collège de France, membre de l’équipe d’Anthropologie et histoire des mondes antiques (Anhima), Françoise Frontisi-Ducroux est l’auteure de nombreux ouvrages sur l’Antiquité grecque, entre autres : L’Homme-cerf et la Femme-araignée (Gallimard, 2003), Ouvrages de dames. Ariane, Hélène, Pénélope… (Seuil, 2009) et Arbres filles et Garçons fleurs. Métamorphoses érotiques dans les mythes grecs (Seuil, 2017).

88 pages
12€
www.noto-revue.fr