/ Solidarité : Non au plan de saccage de l’emploi !

Non au plan de saccage de l’emploi !

Correspondant /13 novembre 2012   

Solidarité


Le Syndicat CGT-HPE appelle à un rassemblement devant le CRILLON, 10 Place de la Concorde Paris 8ème le : MARDI 20 NOVEMBRE 2012 à 12h.

Nous nous rendrons ensuite au Tribunal de Grande Instance de PARIS où doit avoir lieu l’audience en annulation du PSE présenté par la direction.

Il n’y a pas que les bâtiments du Crillon qui doivent se transformer, mais aussi le sens du dialogue social et de la transparence vis-à-vis des institutions représentatives.

Si nous restons passifs, nous risquons bien de nous retrouver plusieurs centaines de salariés privés de notre emploi comme au RITZ.
Au RITZ, c’est ce qu’a fait la direction en licenciant 470 salariés avec la bienveillance de la DIRECCTE. Plusieurs hôtels doivent aussi prochainement fermer pour travaux.
C’est pourquoi la CGT a fait appel du jugement rendu par le TGI de PARIS ce 30 octobre et maintiendra devant la Cour d’appel de PARIS la thèse de la fraude au PSE.
Dans ce contexte notre syndicat CGT-HPE dénonce le silence assourdissant d’un gouvernement élu, notamment, grâce au soutien de la CGT, et qui, plusieurs mois après sa mise en place, est incapable de légiférer pour interdire les licenciements dans les entreprises qui réalisent des bénéfices comme cela avait été promis pendant la campagne électorale par un certain François HOLLANDE.

Manifestement ce gouvernement préfère ménager les patrons plutôt que ses électeurs. Ca se paiera en temps utile et il ne faudra pas s’étonner de voir se développer un vote de rejet lors des prochains scrutins.
Pendant qu’au RITZ le propriétaire multimilliardaire finance ses travaux sur le dos de pôle emploi, au CRILLON la direction et les représentants du propriétaire saoudien persistent à vouloir maintenir le conditionnement d’un accord sur le maintien des emplois pendant la fermeture temporaire pour travaux à l’obtention des aides de l’Etat
et dans l’attente adopte une stratégie de pourrissement de la situation pour provoquer un maximum de démissions.

Elle souhaite aussi licencier les salariés qui refuseraient deux détachements ou des formations.

Cependant à ce jour nous n’avons aucun plan de formation, aucune visibilité sur le type et la localisation des détachements, aucune vision sur le CRILLON II.

Et en guise de plan de sauvegarde de l’emploi elle prétend appliquer unilatéralement un plan qui ne prévoit que des départs volontaires !

La CGT-HPE, seul syndicat représentatif au sein de l’hôtel CRILLON refuse de se prêter à cette mascarade et de signer un chèque en blanc à la direction.

Notre syndicat ne cèdera pas aux pressions qui vont jusqu’à amputer le paiement d’une partie des heures de délégation de notre délégué syndical, Laurent GIRAUDEAU, pour tenter de le faire céder.

L’affaire sera sur ce point examinée par le conseil de prud’hommes ce mercredi 21 novembre 2012 à 13h.

C’est pour tout cela que nous vous appelons à venir nombreux à ce rassemblement du mardi 20 novembre.