/ Lectures : Lire "Entre les Saints des Saints" de René Philoctète

Lire "Entre les Saints des Saints" de René Philoctète

Contribution /26 juin 2017   

Culture - Amériques


Loin des clichés inanimés et anonymes

Le roman inédit de René Philoctète expose un Port-au-Prince de l’après dictature et de la montée au pouvoir d’Aristide : le Port-au-Prince des miséreux, des culs-de-jatte, des aveugles qui habitent sur le parvis des églises ; le Port-au-Prince de la Saline et des enfants qui s’aiment derrière les piles de fatras ; le Port-au-Prince tenu par les hommes du Général et celui de l’ascension du prêtre et futur président. Si Jacques Roumain [1] dépeint la misère de Fonds-Rouge, c’est à celle des grandes villes que s’attaque Philoctète, la misère “qui encrapule, rapetisse, abrutit”. Roman téméraire qui a réussi son pari de montrer des sentiments humains admirables chez des êtres que la société n’associe pas à ce qui est beau et grand.
Habile mélange de voix dans une langue poétique, ironique, grave et tendre par moments. Philoctète a su recréer avec courage et honnêteté le monde des indigents et des petits marchands. Il prend le lecteur par la main et le conduit à la rencontre de ces femmes, hommes, enfants, qui vivent et meurent dans la rue, sous les arcades, sur le parvis des églises. Images dures, poignantes et tendres, très éloignées des clichés inanimés et anonymes que nous offrent les associations ou organisations qui s’attaquent au problème des enfants des rues. Un roman palpitant de vie, bouillonnant de vies à découvrir. Une fois de plus, le poète, romancier de la grande moisson humaine, a des choses à nous dire.

René Philoctète

Poète, romancier, dramaturge, René Philoctète est né à Jérémie en 1933 et décédé à Port-au-Prince en 1995. Il est l’une des figures les plus importantes de la littérature haïtienne du XXe siècle.
Il est l’un des membres fondateurs du mouvement Haïti Littéraire du début des années 1960 avec, entres autres, Anthony Phelps. À la même époque, il se met à écrire des pièces de théâtre, jouées à Port-au-Prince, puis choisit d’écrire des romans après les années 1980. Il publie en même temps ses poèmes dans la revue Conjonction et Le Nouvelliste. À la chute des Duvalier, sa poésie devient plus politique, et dénonce la politique de l’époque dans une chronique du Nouvelliste. Il a publié en Haïti plusieurs recueils de poésie dont : Saison des hommes (1960), Les tambours du soleil (1962), Et Cætera (1974), Ces îles qui marchent (1969), Herbes folles (1982) et trois romans : Le huitième jour (1973), Le peuple des terres mêlées (1989) et Une saison de cigales (1993).
Peu connu en France, c’est Lyonel Trouillot [2] qui a rassemblé quelques uns de ses textes, publiés chez Actes Sud en 2003, Anthologie poétique. Son dernier roman, Entre les saints des saints était jusque-là inédit est publié aux éditions "Temps Des Cerises".

Evelyne Trouillot



[1Jacques Roumain 1907 - 1944. Écrivain et homme politique, fondateur du Parti communiste haïtien. Bien que sa vie fut courte, Jacques Roumain, le poète, a une influence considérable sur la culture haïtienne.

[2Lyonel Trouillot décembre 1956-. Romancier et poète haïtien d’expressions créole et française. Il est également journaliste et professeur de littératures française et créole à Port-au-Prince.