/ Billets d’humeur : La Culture est-elle soluble dans le syndicalisme ?

La Culture est-elle soluble dans le syndicalisme ?

Fulano /11 juin 2012   

Culture - Humeur


Dans l’article : "Tu seras peut être ouvrier comme ton père mais au moins tu sauras t’exprimer face au patron", Luc, militant syndical évoque la culture comme une "arme" au service de l’action syndicale. [1]
Rangeant des archives, j’ai retrouvé un échange savoureux entre deux syndicats, à propos du français, des mots et de leurs usages… dans la lutte de classes.


Dans une communication, un syndicat "X" se déclarait "extrêmement choqué du terme "outrecuidance" [qui avait été] employé" par un syndicat "Y".
Jugeant cela "particulièrement malvenu et insultant", le syndicat "X" partait alors dans une analyse sémantique pour le moins personnelle. S’appuyant sur "une grande expérience de terrain du discours patronal" (sic), il assurait que "ce terme est en général employé par les patrons et chefs de tout poils dans leurs rapports hiérarchiques avec leurs subordonnés pour justifier des sanctions disciplinaires, voire des licenciements. (cf:vous avez l’outrecuidance de me répondre quand je vous donne un ordre !! »). Il était donc particulièrement malvenu et insultant dans le débat interne".

Reprenant la plume, le syndicat "Y" lui faisait la réponse suivante (non sans un certain humour critique…)


Camarades,

Qu’un syndicat, "sous le couvert joyeux de soleils fraternels" [2], se pique d’attaquer "à fleuret moucheté ou sabre au clair" un autre syndicat n’a rien d’extravagant dans le débat syndical interne. Bien que volontiers procédurier il omette de référencer une citation visant à crédibiliser son amphigouri [3] n’a rien de remarquable non plus. En revanche, qu’un sophisme [4] étaye un "diktat" et le droit de réponse se mue alors en droit de réaction.
Arguant [5] d’une "grandes expérience de terrain du discours patronal…" (sic) [6], le syndicat "X" nous "assure" entre autre que le terme d’outrecuidance (action de croire en soi outre mesure) "est en général employé par les patrons et chefs de tous poils dans leurs rapports hiérarchiques avec leurs subordonnés pour justifier des sanctions disciplinaires, voire des licenciements."


Le message binaire est limpide :

1. L’usage "du terme outrecuidance" (entre autres) serait "malvenu et insultant", car à priori préempté [7] par le Medef et ses "petits marquis" pour un usage exclusif de "classe".

2. Nous autres anarcho-syndicalistes, syndicalistes révolutionnaires ou sans-grade, ne serions donc autorisés à n’employer que certains termes ou mots déterminés consignés dans un codex [8] estampillé "populaire", "ouvrier" ou "prolétarien" établi sous la bienveillante autorité de quelques gardiens du dogme [9] auto mandatés.


Tout impudent [10] bravant l’interdit serait considéré ipso facto [11], comme un "traître", un "ennemi de classe" et donc au mieux vilipendé [12]
Mais si nous appliquons cet axiome [13] à la lettre, pourrions-nous encore employer par exemple ce mot de "Révolution" que Copernic utilisa dans ses travaux sur la rotation de la terre autour du soleil [14] ou que le Maréchal Pétain collait à "nationale" pour qualifier l’idéologie officielle du régime de "l’État français" en juillet 1940 ?.
Quel mépris pour la Culture et ceux qui oeuvrent, toutes disciplines confondues, à son appropriation par le plus grand nombre. "Quelle défense d’entrer dans le jardin avec des fleurs" comme le chantait un poète libertaire [15].
Notre syndicat rejette tout obscurantisme [16], tristement résumé dans la formule lancée par Baldur von Schirach, lors d’un meeting en 1939 : "Quand j’entends le mot "culture", je sors mon revolver !" [17]. Il le rejette comme assurément les camarades de l’éducation, de la presse, des éditions… et plus largement tous ceux qui ne sont pas résignés à "passer sous les fourches caudines" du "temps de cerveau humain disponible" prôné par M. Le Lay et TF1.

Mais pendant que d’aucuns font la fine bouche sur un terme, les boulangeries Banette, (entreprise du Commerce et de l’industrie de l’Alimentation) puisent sans vergogne [18]dans le "Panthéon Rebel" en extrapolant la maxime de Zapata. Sur leurs emballages on peut effectivement lire : "Mieux vaut manger du pain debout qu’un steak à genoux." Dont acte [19].

Nota bene [20]. Les définitions de certains mots ou citations sont référencées en bas de document afin d’éviter toute interprétation ou "éclairage scialytique" [21].

Le Syndicat "Y"



PS :

Mais au-delà de l’humour provocateur de la réponse, c’est bien la lutte pour la réappropriation de la culture qui est rappelée.


[2In "L’oppresion" Léo Ferré – 1973

[3Amphigouri : "Discours dépourvu d’ordre et de sens." (Source : Littré)

[4Sophisme : "Faux raisonnement qui a quelque apparence de vérité." (Source : Littré)

[5Arguer : " Tirer une conséquence d’un fait, d’un principe." (Source : Wikitionnaire)

[6Sic : "De la façon dont cela a été dit ou écrit, aussi étrange que cela paraisse." (Wikitionnaire)

[7Préempté : de préemption : "Droit qui consiste à revendiquer un objet ou un bien avant toutes autres personnes." (Source : Littré)

[8Codex : "Recueil des formules." (Source : Littré)

[9Dogme : " Point de doctrine établi comme fondamental, incontesté, certain." (Source : Littré)

[10Impudent(e) : "Qui n’a point de pudeur, insolent, effronté." (Source : Wikitionnaire)

[11Ipso facto : "Par le fait même"." (Source : Littré)

[12Vilipender : Traiter de vil, traiter avec beaucoup de mépris." (Source : Littré)

[13Axiome : "Vérité évidente de soi et non démontrable." (Source : Littré)

[14Copernic : "Des révolutions des sphères célestes vers 1530".

[15Léo Ferré In "Et Basta !" – 1973

[16Obscurantisme : "Attitude d’opposition à la diffusion du savoir, quelque soit le domaine." (Source : Wikipédia)

[17Reprise par B von Schirach (Chef des jeunesses hitlériennes et administrateur d’un district de Vienne jusqu’en avril 1945), c’est l’écrivain allemand national-socialiste, Hanns Johst (1890-1978), qui plaça cette formule dans l’une de ses pièces de théâtre intitulée "Schlageter" (1933). (Source : Wikipédia)

[18Vergogne : " Honte." (Source : Wikitionnaire)

[19Dont acte : "Prendre bonne note de ." (Source : Wikitionnaire)

[20Nota bene : " Locution latine signifiant : remarquez, remarquez bien." (Source : Littré)

[21Scialytique :"système d’éclairage sans ombres portées pour salles d’opérations."( Wikipédia)