Accueil > Cultures > Faut-il s’excuser de présenter le travail de Picasso ?


Faut-il s’excuser de présenter le travail de Picasso ?



vendredi 19 novembre 2021,


Zavally


Cinéma Culture International Réflexions

Au cours de sa 23è édition, les Rencontres des Cinémas d’Europe d’Aubenas [1] proposaient un Ciné-Concert autour du Mystère Picasso d’Henri-Georges Clouzot. [2]. Cette rencontre de l’art plastique et de musique était prometteuse [3].
Mais, rappelant que l’un des thème de ce festival tournait autour de "Femmes et Cinéma", des intervenantes ont protesté avant le spectacle, dénonçant la face macho et misogyne de Picasso.

Ce n’est pas la première fois que cette face obscure de Picasso est rappelée. En 2001, lors de la conférence de presse de l’exposition Picasso érotique au Musée des beaux-arts de Montréal, la question de la convenance de montrer des œuvres représentant des scènes évoquant des viols avait été soulevée par une critique d’art. En 2020, dans une entrevue au journal El País, Olafur Eliasson, artiste contemporain islandais-danois, a comparé Picasso à Harvey Weinstein.

Suite au ciné-concert Le Mystère Picasso, le Conseil d’Administration des Rencontres des Cinémas d’Europe a justifié sa programmation  :

Vous le savez, nos choix de programmation sont motivés par l’exploration du monde dans sa complexité, à travers le regard de cinéastes, d’artistes, qui interrogent l’image de l’autre, celles d’ailleurs, en d’autres mots : des artistes qui interrogent l’altérité et eux-mêmes. Ils donnent à voir le fruit de leur cheminement et nous invitent à les suivre dans leurs questionnements salutaires.

Parce que l’éducation à l’image est au cœur du projet de la Maison de l’Image et dans son sillage, des Rencontres des Cinémas d’Europe, parce que nous avons choisi de programmer de plus en plus de femmes cinéastes à chaque éditions des Rencontres, de proposer cette année au jeune public un atelier sur Les héroïnes au cinéma permettant de comprendre la notion de femalegaze [4], nous ne pouvions pas vous projeter le film d’Henri-Georges Clouzot sans l’accompagner de certains outils d’analyse de l’œuvre de Picasso.

Nous avons choisi de vous montrer le film d’Henri-Georges Clouzot Le mystère Picasso, qui parle de Picasso et de son geste artistique. Mais le geste ne suffit pas toujours et uniquement à élucider le mystère de l’artiste. Connaître l’homme, sa brutalité à l’égard des femmes, sa représentation de lui-même, son positionnement social et politique, nous permet de poser un autre regard sur la femme demembrée du Grand nu au fauteuil rouge, l’assaut du Minotaure sur Dora (Dora et le Minotaure), sur Guernica en tant qu’œuvre politisée, sur l’africanité des Demoiselles d’Avignon ... Plus encore, connaître Picasso c’est comprendre Clouzot et le processus de construction sociale et culturelle qui fait d’un homme un génie.
Parce que l’art, l’image, ne sont jamais neutres, nous vous proposons de vous plonger dans deux travaux d’historiennes de l’art et journalistes qui vous permettront de voir l’œuvre de Clouzot et de Picasso avec un regard nouveau. Parallèlement à cette projection, nous invitons donc les plus curieux-ses à lire Picasso, le Minotaure de Sophie Chauveau ou encore à écouter l’émission Picasso, séparer l’homme de l’artiste de Julie Beauzac [5]



PS
Très loin d’être un "picassolâtre", je m’étonne cependant que, par équité critique, le passé collaborationniste d’Henri-Georges Clouzot, travaillant pendant l’Occupation pour la Continental Films, dirigée par un nazi [6], ne fut pas évoqué, tout comme son emprise sur ses acteurs ou sur Vera Clouzot, sa femme…


[2Séquence d’introduction du "Mystère Picasso" - https://www.youtube.com/watch?v=XGCCWn7huDA

[4Concept théorisé par la critique de cinéma américaine Laura Mulvey, en 1975 : il désigne ces plans, ultra fréquents à l’écran, où la caméra suit le regard d’un personnage masculin sur un corps féminin et le déshabille, passe au ralenti sur certaines parties de son corps, s’attarde lourdement sur ses fesses, ses seins... parfois sans même montrer son visage.

[5https://www.venuslepodcast.com (Épisode : Picasso, séparer l’homme de l’artiste)