/ Billets d’humeur : En Espagne, la révolution ne sera pas télévisée

En Espagne, la révolution ne sera pas télévisée

Contribution /27 novembre 2012   


Et si Gill Scott-Heron avait eu raison avant l’heure ? Son poème The revolution will not be televised [1] écrit à l’époque des black panthers trouve un écho étonnant aujourd’hui :

There will be no pictures of pigs shooting down brothers in the instant replay.

Il n’y aura pas d’images des cochons qui descendent nos frères.



Le gouvernement espagnol prépare une loi qui interdit de photographier et de filmer la police. Le ministère de l’Intérieur assure que l’objectif n’est pas de réprimer la liberté d’expression, mais de protéger la vie des policiers.

La nouvelle loi va interdire « la capture, la reproduction et l’édition d’images, de sons ou de renseignements sur des membres de la sécurité ou des forces armées », a déclaré le directeur général de la police, Ignacio Cosidô. Il a ajouté que ce nouveau projet de loi vise à « trouver un équilibre entre la protection des droits des citoyens et ceux des forces de sécurité. »

La diffusion d’images et de vidéos sur les réseaux sociaux tels que Facebook sera également puni par la loi.

«  Nous essayons d’éviter que des images de policiers soient téléchargées sur les réseaux sociaux, et qui représentent une menace qui sur eux et leurs familles », a souligné Cosidô.

Les manifestations anti-austérité qui ont balayé l’Espagne au cours des derniers mois ont été ponctuées par des rapports et des vidéos sur la brutalité policière. Les images ont montré qu’un grand nombre d’officiers espagnols ne portent pas leur badge d’identification pendant les manifestations, bien que la loi l’exige.

Sources : Russia Today / Le Journal du Siècle