/ Cultures / Cyberculture : Autre Futur n’est pas sur Facebook

Autre Futur n’est pas sur Facebook

AutreFutur /1er mai 2011   


Contrairement aux apparences, Facebook est un site public.

Publier sur Facebook, c’est comme publier sur le Web. 
Mais tout y est fait pour vous donner l’illusion de la confidentialité : le site est sympa, convivial, et beaucoup pensent qu’il suffit de bien paramétrer son profil, qui est par défaut entièrement public, pour en avoir un usage privé. C’est faux. Comme le rappelle la jurisprudence, Facebook est un réseau social ouvert : vos données restent consultables, certes indirectement, mais bel et bien consultables par des gens qui vous sont totalement inconnus. Vous croyez maîtriser ce que vous dévoilez de vous ? C’est impossible puisque ce sont les autres qui vous dévoilent ! N’importe qui peut y publier n’importe quoi à votre sujet, vous identifier à tort ou à raison sur des photos, articles, vidéos, etc. Facebook se sert de vos " amis " pour collecter un maximum d’informations sur vous. 
Et, cerise sur le gâteau : Facebook ne respecte pas a priori la loi "informatique et libertés" et considère que tout ce qui est déposé sur le site lui appartient et qu’il peut l’utiliser comme bon lui semble, ad vitam æternam [*]. Vos données sont cédées à des tiers, pour exploitation commerciale, fichage policier, profilage publicitaire, etc.




[*] Extrait des conditions générales d’utilisation : "vous accordez à Facebook le droit irrévocable, perpétuel, non-exclusif, transférable, transférable et mondiale (avec l’autorisation d’accorder une sous-licence) d’utiliser, copier, publier, diffuser, stocker, exécuter, transmettre, scanner, modifier, éditer, traduire, adapter, redistribuer n’importe quel contenu déposé sur le site ".

Portfolio